OCTOPOULPE LE VILAIN

Notre programmation au Théâtre GiraSole en 2014

 

14h00 | Durée : 50min | relâche 11 et 21 juillet

14023375212707

©Sylvie Fernandez

Le Synopsis
Comment Nathan Baldwin, un enfant doux et gentil, a-t-il pu devenir Octopoulpe le vilain, la terreur des mers ? Dans ce spectacle mêlant théâtre d'ombre et vidéo, David Girondin Moab joue des codes des comics et du cinéma pour retracer la vie de cet enfant hors du commun aux pouvoirs mystérieux.
Octopoulpe le vilain raconte l'ascension tortueuse d'un super-vilain sur fond d'aquariums géants, de plongée dans les abysses et de bancs de requins qui furent autant ses camarades de jeux que ses mauvaises fréquentations

Inspiration comics
Le super-héros est un des grands archétypes contemporains. Né avec les premières mégalopoles, il vient consoler l'individu sans repère et sans identité, perdu dans une foule anonyme. Souvent caricatural, aussi éclatant dans son costume que le logo d'une marque de soda, la simplicité du super-héros rassure.
La transparence de sa mission et sa pleine détermination retiennent pour un temps l'ambiguïté douloureuse du monde. Le super-vilain obéit à la même logique : tout en inquiétant, il rassure car il donne au mal un visage et offre, dans un monde aux valeurs incertaines, une figure à craindre et à combattre.

Un récit de super-héros
Bien que le mythe du super-héros soit l'un des plus importants dont ait accouché le XXe siècle, le théâtre s'en est très peu emparé. Synonyme de l'idéologie américaine et de la culture de masse, on a souvent préféré le condamner sans appel plutôt que d'examiner les blessures qu'il soulageait.
Au-delà de l'engouement générationnel que peuvent susciter ces personnages, nous avons voulu partager l'ironie, la distance, la tendresse et la poésie singulière que réveillent, pour beaucoup de gens, ces super chimères bariolées.

Il y a, dans ces ombres animées, une lisibilité du bien et du mal proche de celle qui réjouit le lecteur de bande dessinée.
Chaque mot est pensé en rapport avec un contexte et une image précise. Le texte mute au fil de la création afin de faire un spectacle où les séparations disciplinaires entre écriture sonore, visuelle et verbale se dissolvent, dans l'évidence d'une écriture globale et organique. 

140299916675441402999162170614029991595455
14032591196118_med

 

PRESSE
"Ce serait peut-être une "nouvelle réalité" que cet Octopoulpe le Vilain de Pseudonymo qui présente un théâtre
d'ombres léchées, inspiré de l'univers du comics, avec marionnettes à tiges, comédiens et vidéo. Au-delà de l'histoire de l'enfant mutant, devenu superhéros, le résultat bluffe le spectateur qui peut n'y voir qu'un polar filmé."
Libération

"Une petite merveille abracadabrantesque et décalée." Karagöz

Texte: Laurent Bazin
Mise en Scène: David Girondin Moab
Assistant mise en scène: Manuel Congréta
Collaboration artistique: Angélique Friant
Création vidéo: Yragaël Gervais
Création sonore: Uriel Barthélémi
Création lumière: Stéphane Bordonaro
Création plastique: David Girondin Moab, Violaine Fimbel, Catherine Hugot
Avec Frédéric Jeannot, Maxime Le Gall, Julien Royer

 

Production: DRAC Champagne-Ardenne / Conseil régional de Champagne-Ardenne-ORCCA / Conseil général de la Marne / Ville de Reims.
Coproduction: Cie Pseudonymo / Salmanazar, Scène de création et de diffusion d'Épernay / La Salamandre, scène conventionnée pour les arts de la marionnette et arts associés de Vitry-le-François.

 

Cie Pseudonymo
En savoir plus

 

Créée en 1999, la Compagnie Pseudonymo est dirigée par David Girondin Moab, marionnettiste diplômé de l'École supérieure nationale des arts de la marionnette de Charleville-Mézières.
La formation en arts plastiques - peinture, sculpture, vidéo, scénographie, marionnettes - commune aux membres de la compagnie oriente les partis pris artistiques vers la recherche d'un langage scénique sensoriel et plastique prééminent.
S'inspirant de romans ou de nouvelles dans lesquels s'impose la relation de l'humain et de la marionnette dans le champ du fantastique, les spectacles de la compagnie interrogent les notions de présences irréelles à travers l'objet marionnettique et la vidéo. La Compagnie Pseudonymo revendique un théâtre d'illusion qui projette le spectateur dans un voyage au coeur des angoisses et des chimères de l'humanité.