FILIATIONS ou Les Enfants du silence

Notre programmation au Théâtre GiraSole en 2014

 

10h 30 | Durée : 1h15 | relâche 21 juillet

13974916261502

@Karim Arab

Ce spectacle est un questionnement sur la construction identitaire, à travers notre rapport à la filiation. D'une part, en tant que « fille » exilée, quel sens prend cette filiation ? Quelle identité commune entre celle qui est partie et ceux qui sont restés ? Trouve-t-on une continuité après la rupture du départ ? Une fil-iation par-delà l'exil ?
D'autre part, en tant que « fils » né après un exil forcé par une guerre, imposant l'abandon de la terre, un aller simple pour l'inconnu, entraînant l'occultation, la mise sous silence du pays fuit. Comment être alors le fils de cette mémoire amnésique, qui a laissé pourtant une tache furieuse et indélébile sur des corps meurtris ? Que devient, en nous, cette colère venue d'un passé enterré, que l'on résume à ce nom obscur de Harki ?
Dans ces deux trajectoires, y a-t-il une mémoire par-delà la fuite, le silence et la « double absence » de l'entredeux terres ? L'entre Nord-Sud ? Quelle nouvelle identité peut germer de l'oubli ? Quelle est l'identité commune et contradictoire des filles et des fils de nulle part, nés d'une filiation accidentée ?
Ce spectacle est un témoignage à deux voix : Dessin d'une mémoire fragmentaire, tentative de reconstitution. Désir d'une parole apaisée pour colère mal cicatrisée, permettre aux ruptures du passé de donner vie à un nouveau souffle, de laver l'amertume.
Le texte est mis en dialogue avec la musique, se fond avec elle, le texte devient tour à tour une partition musicale. Le chant parle de nos sens, là où nos mots font silence. Nous cherchons avec Anne Davienne, chanteuse lyrique, jazz et violoniste, et Benjamin Gibert, compositeur-interprète, une musique vectrice de ce voyage initiatique.
Spectacle ludique, construit au temps présent de la représentation, dans une adresse directe aux spectateurs. En désobéissant aux conventions du théâtre, en cherchant diverses formes de représentation, partager un moment au présent et tenter de nous dire, de nous nommer.
L'espace scénique comportera deux écrans, un écran de vidéo-projection pour raconter le passé (vidéo super 8), l'enfance, et un écran translucide pour écrire le présent, le peindre le transformer. Donner à écouter et voir deux espace-temps, l'espace se fera terrain de jeu, laboratoire d'identité.

 

«Je ne peux être qu'une question»

14029926025650140299259562481402992590339614029925884082
14032591196118_med

 

Texte: Leïla Anis
Mise en scène: Karim Hammiche
Chant: Anne Davienne
Musique: Benjamin Gibert
Création lumière: El Mekki Arrhioui
Scénographie: Eric Minette
Avec: Leïla Anis, Karim Hammiche, Anne Davienne, Benjamin Gibert, Eric Minette


Coproduction
Région Centre/ Conseil Général d'Eure et Loir / L'Atelier à spectacle - Scène conventionnée de Dreux agglomération / Ville de Dreux / DRAC Centre (Aide à la résidence) / Espace Culture - Marseille

Le spectacle a reçu une subvention de la Division Culturelle de la SPEDIDAM

Soutiens
Fabrique Ephéméride - Val-de-Reuil / La Fabrique des Petites Utopies - Grenoble / La Cimade - Festival Migrant'scène / MJC Village - St Martin d'Hères / La Cité - Maison de théâtre dans le cadre de la Biennale des Ecritures du réel

Tarifs : 17€ - 12€ (tarif réduit) - 8€ (moins de 16 ans)
COMPAGNIE DE L'OEIL BRUN
En savoir plus
14029926003926_med
La Cie de l'Œil Brun est co-créée en octobre 2011 par Karim Hammiche, comédien-metteur en scène- documentariste et Leïla Anis, comédienne-auteure pour l'élaboration du projet FILIATIONS ou Les Enfants du Silence. Tous deux engagés dans des écritures du réel, ils conçoivent l'Oeil Brun comme un outil de création de spectacles, textes et films-documentaires, portant un regard aigu sur le vécu et l'imaginaire, l'ordinaire et l'extra- ordinaire, la grande Histoire et les histoires singulières du monde. L'écriture et la mise en scène se rejoignent dans la recherche d'une dramaturgie plurielle, à la confluence des arts dramatique, vidéo, musique et littéraire.
Après un 1er chantier de création mené dans quatre lieux, à Val de Reuil (Haute-Normandie), Vernouillet (Eure-et-Loir), Grenoble et Marseille, FILIATIONS ou les enfants du silence voit le jour à l'Atelier à spectacle à Vernouillet et au Théâtre de Dreux en novembre 2013. La Ville de Dreux invite la Compagnie de l'Œil Brun en 2013-2014 pour une création artistique partagée : le spectacle « De quatorze à dix-huit » _ qui a reçu le label de la Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, interprété par de jeunes habitants de la région drouaise. En septembre 2013, le Centre Social St Gabriel de Marseille invite la Compagnie pour une lecture théâtrale du recueil poétique IRIS, écrit par un groupe d'habitants marseillais en collaboration avec le sociologue Jacques Broda.
Depuis 2012, Leïla Anis et Karim Hammiche mènent des projets artistiques partagés mêlant écriture et jeu théâtral, et des actions de médiation culturelle, avec des habitants de région Centre en partenariats avec L'Atelier à spectacle et le théâtre de Dreux. De 2013 à 2015, ils mènent un projet d'écriture et mise en scène avec des habitants de Marseille en partenariat avec le Centre Social St Gabriel, autour de la thématique de la FILIATION.